Formaeplastic

Cette série interroge le plastique, matière immuable et inhérente à l’homme. Sacs plastiques , emballages, films constituent mes modèles artistiques. Appréhendés sous un angle esthétique ceux-ci se métamorphosent en une œuvre sculpturale, une fois mise en forme et sublimée par la photographie. Ainsi, le plastique façonné acquière une forme, suspendu à un fil, il tourne sans fin, l’objectif fixant les formes qui peuvent être déclinées à l’infini. Ces images se scindent en deux lignées polysémiques: Les « Items B » pour Black qui symbolisent l’invasion massive du plastique dans quotidien de l’homme. Il déploie ses fils à l’infini et renferme la vie dans sa consistance polymérique.
Les « items W » pour White qui symbolisent l’ambiguïté de cette matière. Deux concepts s’y opposent. Le plastique dit propre, celui qui est recyclé grâce aux techniques innovantes, récentes mais encore transparentes aux regards de l’homme. Mais également, le plastique insidieux, celui qui ne se voit pas et dont les trames invisibles étouffent la vie dans l’indifférence.
Ces images ont été produites pendant plusieurs semaines, dans mon studio à Bordeaux. Elles on été réalisées avec une chambre photographique 4×5”, en plan-film argentique noir et blanc. Développer en cuve par mes soins, puis scanner en haute-définition, en respectant l’aspect original du film, du grain et son rendu. Téléchargez mon dossier artistique.

This series questions the plastic, immutable matter and inherent to the man. Plastic bags, packaging, films are my artistic models. Apprehended from an aesthetic angle, these metamorphose into a sculptural work, once shaped and sublimated by photography. Thus, shaped plastic acquires a form, suspended on a thread, it turns endless, the objective fixing the forms that can be declined to infinity. These images are divided into two polysemic lineages: « Items B » for Black which symbolize the massive invasion of the plastic in the daily life of the man. He unfolds his sons to infinity and encloses life in its polymeric consistency.
The « W items » for White that symbolize the ambiguity of this material. Two concepts are opposed to it. The so-called clean plastic, the one that is recycled thanks to the innovative techniques, recent but still transparent to the eyes of the man. But also, the insidious plastic, the one that is not visible and whose invisible frames stifle life in indifference.
These images were produced for several weeks, in my studio in Bordeaux. They were made with a 4×5  » view camera, in black and white film. Develop in tank by myself, then scan in high definition, respecting the original aspect of the film, the grain and its rendering. Download my artistic file.